Musiciennes

Violon I


Amélie LamontagneAmélie Lamontagne
a étudié le violon au Conservatoire de musique de Val d’Or pendant 12 ans avec Monsieur Silviu Parlea avant de compléter une maîtrise en interprétation avec la violoniste Anne Robert, à l’Université de Montréal en 2005.
Depuis septembre 2011, Amélie est membre de la Pieta avec Angèle Dubeau. Active dans le milieu de la musique populaire, elle a accompagné sur scène des artistes tel que Marie- Élaine Thibert, Robert Charlebois, Bruno Pelletier, Daniel Lavoie, Maxime Landry, Boom Desjardins. Récemment, elle participait à un spectacle avec plusieurs participants de LA VOIX  dont Charlotte Cardin-Goyer, Jean-Sébastien Lavoie et Julie Massicotte (2013). Amélie accompagne la chanteuse Giorgia Fumanti en tournée  et joue à l’occasion avec le quatuor vocal québécois Tocadéo. Amélie a aussi plusieurs spectacles de grande envergure à son actif : Barbra Sreisand (Centre Bell 2012), Il Divo (Centre Bell, 2012), Enrico Macias (2011), Georges Benson (Festival de Jazz de Montréal 2010), Pink Martini (Festival de Jazz de Montréal 2009), Chris Botti (Wilfrid Pelletier 2009)et Colin James (Wilfrid Pelletier 2008).
En 2005, elle fonde l’ensemble Fiestango. Le dynamique trio féminin offre depuis de nombreux concerts à travers le Québec et a accompagné plusieurs milongas. En 2009, elle produise leur p1er album ‘Café’. De 2006 à 2013, le spectacle jeune-public Fiestango! (JMC) a été offert à plus de 150 reprises à travers le Canada et leur spectacle multi-disciplinaire ‘Café 1930 : littérature et tango’ a été présenté à la place des Arts (FIL 2011) ainsi qu’à la Fête de la musique de Tremblant (2012).
Amélie est pigiste pour différents orchestres symphoniques (Orchestre de chambre McGill, Longueuil et Drummondville). Elle partage son amour du violon en enseignant à l’École de musique de Verdun, à l’Académie Archets et Compagnie de Beloeil et au Camp musical Père Lindsay.

Violon II

Ana DrobacD’origine serbe, Ana Drobac est une violoniste accomplie et un professeur recherché à Montréal, où elle habite depuis 2003 et a terminé sa maîtrise et son doctorat dans la classe d’Anne Robert à l’Université de Montréal. Elle est membre de l’Orchestre Symphonique de Trois-Rivières et de l’Orchestre Symphonique de Laval et joue avec plusieurs ensembles dont La Pieta et Aldeburgh Strings. Elle est également membre du Youth Orchestra of the Americas avec lequel elle a joué sous la direction de Lorin Maazel et de Kent Nagano. Elle a d’ailleurs été violon solo de cette formation lors du World Economic Forum à Carnegie Hall en 2010 ainsi que lors de la tournée sud-américaine en Colombie, au Pérou, au Brésil et en Équateur. Avec l’orchestre du Festival Schleswig-Holstein, Ana a joué au Japon, au Brésil, en Russie, en Arménie, en Lituanie avec des chefs tels que Christoph Eschenbach, Ivan Fisher, Christopher Hogwood, Christoph von Dohnanyi, Jaap van Zweden, Eiji Oue et Yutaka Sado. Elle a participé au programme Britten-Pears Young Artist en Angleterre et au Heifetz International Music Institute, et a gagné le Concours de musique de chambre national de Serbie qui lui a permis d’effectuer un stage en Autriche et d’étudier avec des musiciens de renom des quatuors Amadeus, Alban Berg, Bartok, Janacek et Smetana.
Ana Drobac enseigne dans de nombreux programmes éducatifs depuis 2008, notamment Peace Music Festival à Chicago et El Sistema au Brésil. Elle est présentement l’assistante d’Anne Robert au Conservatoire de musique de Montréal, ainsi que professeur du programme externe du même établissement. Elle a été récipiendaire du prêt d’un violon de Nicolas Legault-Cavallero et d’un archet d’Emmanuel Bégin par les Jeunesses musicales du Canada.

Alto


Nayiri PiloyanNayiri Piloyan
débute le violon à l’âge de 4 ans. Après avoir étudié à Pierre-Laporte avec Natalie Cadotte, elle entreprend des études à l’Université de Montréal avec Claude Richard. Elle participe à de nombreux festivals de musique en Amérique du Nord, en Europe, en Asie et en Afrique. Nayiri est une partenaire de musique de chambre recherchée, et a collaboré avec des artistes tels que Richard Abel, Alain Lefebvre, Michel Massé, Al Martino, Richard Séguin, Marie-Michèle Desrosiers, Dany Bédar, Steeve Diamond, Boom Desjardins, Barry Manilow et autres.
Son expérience orchestrale et de chambriste compte: violon solo de l’Imperial Chamber Orchestra, de l’Ensemble Sinfonia de Montréal, de l’Orchestre Symphonique Pop de Montréal, de l’ensemble Sérénade, de l’OSJM et de l’OSJMont, premier violon du Quatuor Renaissance, altiste du Quatuor Rhapsodie ainsi que violoniste et altiste surnuméraire avec des ensembles tels que l’Orchestre du Festival de Graz, l’Orchestre Symphonique de Sherbrooke, l’Orchestre Symphonique de Drummondville et l’Orchestre Philharmonique du Nouveau-Monde.
En parallèle à la musique, Nayiri exerce le métier d’ingénieur électrique chez Bell. Elle détient un baccalauréat en génie électrique et un DESS en génie industriel (gestion de projets) de l’École Polytechnique de Montréal.

Violoncelle

Sophie CoderreSophie Coderre détient une maîtrise en interprétation de la Faculté de musique de L’Université de Montréal. Au cours de ses études, elle a été violoncelle solo de l’Orchestre Symphonique de l’Université de Montréal, puis membre de L’Orchestre des Jeunes de Canada à l’été 2003. Par la suite, elle s’est consacrée à travailler avec plusieurs ensembles de musique de chambre, plus particulièrement avec le Quatuor Renaissance et le Quatuor Rhapsodie.
Interprète polyvalente, elle sait aussi collaborer avec des compositeurs de musique actuelle et participe à des enregistrements de musique classique et populaire. Elle a joué lors des concerts à grand déploiement de Marc Déry en plus d’être de la tournée pour ses concerts plus intimistes à quatre musiciens (2006-2008). Elle a également accompagné Robert Charlebois lors des spectacles « Avril sur Mars » en 2008-2009.
Enseignante, elle a participé aux activités des départements de musique du Collège Régina Assumpta, de l’École St-Luc en plus d’enseigner à Joliette, à l’École de Musique de Lanaudière ainsi qu’à l’École primaire Les Mélèzes.